Est-ce que le sommeil réparateur existe vraiment ?

En Europe Occidentale on estime que 85% de la population présente des carences en sommeil. Les spécialistes se réunissent pour dire qu’en moyenne nous manquons d’un cycle de sommeil par nuit (1h30).

Je pourrais commencer et terminer cet article en vous disant simplement : Oui, le sommeil réparateur ça existe !

Seulement je vais aller un peu plus loin dans mes explications car j’aimerai détailler un peu plus ce qu’il se passe dans notre corps.

Pour commencer voici une liste non exhaustive de ce que permet le sommeil :

  • Reconstituer nos organes
  • Reconstituer nos stocks énergétiques
  • Récupérer physiquement, psychologiquement et intellectuellement
  • Produire l’hormone de croissance
  • Réguler le taux de glycémie
  • Eliminer les toxines
  • Stimuler le système immunitaire
  • Etc…

Notre corps a totalement la capacité de récupérer d’une mauvaise nuit ponctuellement. Le sentiment d’avoir un sommeil non récupérateur vient de l’accumulation de mauvaises nuits qui créé la dette de sommeil.

Que cherche-t-on à réparer ?

De manière générale il semble évident, lorsque je vous écoute, que ce que vous voulez avant tout c’estavoir l’énergie nécessaire pour gérer et profiter pleinement de vos journées !

Et avoir de l’énergie le jour, cela signifie aussi : être moins énervé, moins stressé, garder sa concentration quand il le faut, entretenir sa mémoire, se lever bien reposé et de bonne humeur, être en bonne santé, être efficace, plus serein, plus souriant, sociable…

Donc un sommeil réparateur se serait un sommeil qui nous permet d’être en forme le lendemain.

Comment agit le sommeil sur cette récupération ?

Il faut revenir aux cycles de sommeil. Nous avons 3 types de sommeil eux-mêmes divisés en stade :

Chaque stade de sommeil est spécifique et joue un rôle fondamental dans votre récupération

  • Sommeil Lent Léger :
    • Il commence juste après l’endormissement. Pendant ce sommeil vous êtes encore très sensible à l’environnement extérieur. Ce sommeil amorce le début de votre récupération physique.
  • Sommeil Lent Profond :
    • C’est le sommeil de la récupération par excellence ! Récupération de votre corps physique essentiellement. C’est ici que se jouent les divisions cellulaires, le renforcement du système immunitaire ou la production d’hormones de croissance par exemple. Votre corps se répare, se régénère et se construit. Il supprime la fatigue et redistribue l’énergie dans le corps.
  • Sommeil Paradoxal :
    • C’est le sommeil de récupération mentale et émotionnelle. C’est ici que nous rêvons. Les rêves sont le reflet de notre inconscient et conditionnent notre équilibre psychique.

Vous l’aurez compris tous les stades de sommeil sont importants. Nous mettrons ici une mention spéciale auSommeil Lent Profondqui permet une véritable récupération physique.

En début de nuit le sommeil lent prend une grosse partie du cycle alors qu’en fin de nuit la tendance s’inverse et nous faisons de moins en moins de sommeil lent pour faire de plus en plus de sommeil paradoxal. C’est pour cette raison qu’il est dit que « le sommeil d’avant minuit est le meilleur« . En fait cela signifie simplement qu’au début de notre nuit (mi-nuit) nous récupérons plutôt physiquement, alors qu’en deuxième partie nous récupérons plutôt psychiquement.

Les réveils nocturnes :

Maintenant que nous savons que chaque stade et important, la question qui pourrait venir c’est :qu’en est-il des réveils nocturnes alors ?

Dans un premier temps il est nécessaire de faire tomber une croyance : Sachez qu’il est tout à fait normal de se réveiller la nuit, même plusieurs fois, sans que pour autant cela entrave votre quantité et votre qualité de sommeil.

Entre chaque cycle de sommeil il y a un petit temps, pendant lequel vous vous réveillez. En général il s’agit de micro-réveils (moins de 3 min) dont vous ne vous souviendrez jamais. Mais il arrive que parfois ce réveil dure un peu plus longtemps et que du coup vous vous en apercevez. Si ce réveil dure moins de 10 min il n’entrave en rien votre sommeil. Donc il est possible de se souvenir de ses 4 ou 5 réveils durant sa nuit tout en ayant bien dormi.

Les réveils nocturnes deviennent gênants à partir du moment où ils durent au moins 20 min, et qu’il devient difficile de se rendormir.

Il existe plusieurs méthodes qui pourront vous aider à raccourcir ce temps. Ce n’est pas le sujet de cet article, mais sachez qu’en général si votre réveil nocturne dure plus de 20 min c’est une erreur de rester dans votre lit à attendre que Morphée repasse…

Votre récupération ne se joue pas que la nuit !

Enfin, il faut savoir que souvent, nous attendons le soir d’aller se coucher pour récupérer… Alors que vous pouvez également récupérer le jour. Il existe également pleins de méthodes, qui fonctionnent parfaitement et qui vous permettent de prendre des temps de pauses pour votre corps. Vous pouvez alors gérer votre énergie le jour, pour ne pas arriver épuisé et vidé le soir chez vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *