Vous cherchez un local commercial ou un bureau ? Suivez nos conseils !

Vous cherchez un local commercial ou un bureau ? Suivez nos conseils !

Piste N°1 : Soyez clair et raisonnable

Soyez clair sur votre besoin et soyez prêts à des compromis.
Inutile de chercher le mouton à 5 pattes : emplacement N°1 sur axe très passant, avec places de parking juste devant, à loyer faible, avec un bail sans engagement et un propriétaire sympa vous accueillant les bras ouverts. Vous risquez de chercher longtemps.
Posez vous les bonnes questions : De quoi ai-je réellement besoin ? Quelle surface de stockage ? Combien de bureaux ? Que représentent exactement 100 m² ? Quelle commune, quartier, arrondissement ? Quel est le prix du marché ? Où sont mes clients ?
Une demande bien formulée permet d’arriver plus vite à une bonne réponse calibrée, quitte à faire quelques compromis.

Piste N°2 : Explorez les solutions alternatives

Si vous ne parvenez pas à mettre la main sur le bien de vos rêves, envisagez des solutions d’attente qui sont nombreuses :

– Créer chez soi
– S’installer en Centre d’Affaires ou Hôtel d’entreprise
– Développer ses premières années en pépinière d’entreprise.

Piste N°3 : Repérez les pancartes

Tous les commercialisateurs et professionnels de la transaction de biens tertiaires et commerciaux vous le diront : “Rien de tel que la bonne vieille pancarte”. Celles-ci en effet sont bien visibles sur les vitrines des biens vacants ou en étage (pensez à lever la tête!).
Promenez vous donc dans les aires sur lesquelles vous aimeriez vous implanter et repérez les locaux vacants. Il vous reste ensuite à contacter le commercialisateur.
Libre à vous de joindre le professionnel que vous souhaitez parmi les différentes pancartes présentes. Il était question un temps de moraliser un peu l’affichage de ces pancartes, mais les bonnes intentions ont fait long feu.

 

Piste N°4 : cultivez vous

Lisez les journaux locaux, à la fois actualités et petites annonces.
Tenez vous au courant de l’actualité des sites ou des villes qui vous intéressent. Inutile de chercher un local dans une zone industrielle vouée à démolition dans 2 ans.
Malgré les progrès de la technologie, certains annonceurs restent encore très accrochés à la version papier et publient donc des annonces en priorité dans les journaux locaux (c’est le cas des propriétaires privés notamment ou des agences immobilières classiques).

Piste N°5 : misez sur le net

Les nouvelles technologies viennent à votre rescousse : pensez au net ! Consultez en priorité les sites spécialisés dans l’immobilier d’entreprise et si possible sur votre région. Certains agissent comme de véritables plateformes de redirection. Webizimmo par exemple prend le temps de diffuser votre demande à ses partenaires locaux. Seule la proximité vous apporte ce service.
Ensuite, dirigez vous vers les sites généralistes payants ou gratuits. Le net vous permet de consulter un nombre important de biens en un minimum de temps.

Repères chiffrés

. 1er marché régional français
. Stocks existants : 4,3 millions de m2 de bureaux (même niveau que Barcelone), 7 350 hectares de zones d’activités industrielles ou artisanales
. Stocks disponibles : 300 000 m2 de bureaux, 650 000 m2 d’entrepôts et de locaux commerciaux disponibles immédiatement, 110 hectares de foncier disponible dans les zones dites organisées (ZAC ou lotissement). Le taux de vacance est de 6 %
. Livraisons nouvelles : en moyenne 65 000 m2 de bureaux neufs livrés chaque année, 400 000 m2 à construire sur des secteurs en croissance (Part-Dieu, cité internationale, Lyon confluence, Vaise, Gerland et Parc technologique). 9 zones industrielles en requalification (représentant 4 600 hectares)
. Commercialisation : 287 000 m2 de bureaux placés en 2007 contre 200 000 en 2006 et 146 000 en 2005 (en moyenne 161 000 m2 chaque année sur la période 2000-2005). 647 000 m2 de locaux d’activités et de logistique placés en 2006. Moyenne annuelle des ventes de foncier (public et privé) : 80 hectares
. Investissement : second rang des investissements immobiliers internationaux en France. 766 millions d’euros d’investissement des entreprises dans leurs murs en 2007 contre 600 en 2005 et 430 en 2004
. Coûts : parmi les plus compétitifs d Europe

Piste N°6 : service public

Utilisez les services économiques des communes ou des communautés de communes qui vous intéressent.
Souvent au fait des projets à moyen et long terme sur les zones urbaines, les services économiques des communes sont des mines d’information en matière de disponibilité et d’étude de marché.
Les services sont en lien étroit : le service urbanisme traite le Plan Local d’Urbanisme et va délivrer vos autorisations de travaux, un autre service sera en charge des enseignes.
Informer en amont le service économique de la Mairie peut vous permettre de gagner un peu de temps lors de la réalisation effective de votre installation. De plus, si votre projet les intéresse vraiment et représente une plus-value pour le dynamisme local, ils sauront parfois vous aider en vous donnant certaines informations avant les autres.

Piste N°7 : faites vous aider

Faites confiance aux professionnels de l’immobilier d’entreprise, qui vous guident et vous conseillent.
Plus que de simples pourvoyeurs d’offres, les professionnels de l’immobilier d’entreprise, spécialistes de la transaction, vous accompagneront tout au long de votre recherche et vous conseilleront également dans différents aspects de la relation avec le bailleur ou le vendeur : signature du bail, clauses, emplacement, marché local,…
Le problème réside non pas dans leur multiplicité (ils ne sont jamais très nombreux sur un territoire) mais plutôt dans l’accès à leurs coordonnées. Il vous suffit de les chercher sur le net, de contacter les diffuseurs de petites annonces ou de repérer les numéros de téléphone sur les pancartes.
N’hésitez pas, également, à contacter un expert immobilier pour vous faire aider dans votre étude de marché local ou pour vous appuyer dans vos démarches administratives.

Piste N°8 : Contactez les chambres consulaires

Contactez la Chambre de commerce et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de votre secteur qui disposent le plus souvent de fichiers d’entreprises à reprendre (c’est le cas actuellement avec les départs massifs à la retraite).

Piste N°9 : misez sur les ZUS

Ne négligez pas les bailleurs sociaux publics ou privés des grandes villes (type OPAC).
Ces organismes HLM possèdent des parcs de locaux tertiaires et commerciaux souvent à loyer modérés et pour beaucoup situés dans des zones fiscalement très intéressantes pour les entreprises, comme les Zones Franches Urbaines (Z.F.U.) ou les Zones de Redynamisation Urbaines (Z.R.U.).
Il peut y avoir d’excellente surprises.

 

Piste N°10 : Utilisez votre réseau perso

N’hésitez pas à parler de votre projet autour de vous. Les ressources de vos proches sont infinies et la maîtrise du tissu local (marché, prix, disponibilité) est souvent affaire de croisement d’informations.
Vous aurez des informations fiables et en temps réel.

Et si, après avoir tout essayé vous n’avez toujours pas trouvé votre bonheur à Lyon, alors laissez nous un message, nous essayerons de vous aider !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *